Rendez-vous
Kathleen R Barbara
22 février 2023

Echec scolaire, une fatalité? Comment les parents peuvent aider leur adolescent à le surmonter grâce à des techniques et méthodes éprouvées.

Tout se passe bien, toute la famille prend du bon temps, il y a une bonne ambiance qui s’installe jusqu’à ce qu’un cousin parle des performances scolaires de son fils qui est promis à un brillant avenir et là, le sujet de l’échec scolaire est mis sur le tapis et à ce moment la superbe reunion familliale devient un cauchemar.

C’est quoi l’echec scolaire? Pourquoi c’est un sujet qui préoccupe les familles? Comment les parents peuvent s’en sortir? Notre ami Larousse définit l’échec scolaire comme un retard dans la scolarité, sous toutes ses formes. Il frappe plus fortement les enfants des milieux défavorisés, fixant et aggravant la sélection sociale, pour faire simple

Echec scolaire, qu’est ce que c’est?

L'échec scolaire est un terme qui désigne la situation où un élève n'arrive pas à atteindre les niveaux de compétence attendus. On en parle quand un adolescent, n'atteint pas les objectifs d'apprentissage attendus pour son âge ou son niveau scolaire. Il peut faire aussi référence à la situation où un élève n'obtient pas les résultats escomptés dans son parcours scolaire, malgré les efforts fournis et les ressources mises à sa disposition. Cela peut se traduire par des notes insuffisantes, des redoublements, une absence de diplôme à la fin de la scolarité obligatoire, ou même l'abandon de l'école, c’est ce qu’on appelle le décrochage scolaire.

Le décrochage scolaire qui peut être une résultante de l'échec scolaire est la situation où un élève quitte prématurément le système scolaire avant d'avoir obtenu un diplôme un fait qui peut se produire à tout moment de la scolarité, mais il est souvent associé à l'adolescence. Les causes du décrochage sont souvent multiples des facteurs sociaux, économiques, culturels ou familiaux. Mais, ce n’est pas l’objet de notre article, du coup on va se concentrer sur le sujet principal.

En effet, je vais aborder les causes principales et du rôle des parents dans le combat contre l'échec scolaire mais aussi de techniques et méthodes à appliquer pour ne plus en faire une fatalité.

Des statistiques alarmantes

Le nombre d'enfants touchés par l'échec scolaire dans le monde varie en fonction des critères et des définitions utilisés dans chaque pays. Selon l'UNESCO, environ 617 millions d'enfants et d'adolescents ne maîtrisent pas les compétences de base en lecture et en mathématiques, des chiffres qui peuvent être considérés comme des indicateurs de l'échec scolaire dans le monde. Le taux d'échec scolaire peut varier selon les pays et les régions. Les pays en développement ont souvent des taux d'échec scolaire plus élevés en raison de l'accès limité à l'éducation et à des conditions socio-économiques difficiles. En France, par exemple, selon le Ministère de l'Éducation nationale, le taux de redoublement est d'environ 17 % en primaire et 35 % en collège. 35 % pour la France. Tu t’en es rendu compte? Sur 100 jeunes, 35 sont en échec. 35 familles sur 100 souffrent de ce phénomène et c’est pas rien.

A titre de comparaison au Québec, le pourcentage est d’environ 13% sur l’année écoulée, bien inférieure au 35 % en France. En Belgique francophone, entre 25% - 30% des jeunes de 14 à 17 ans sont en échec scolaire.

Ces chiffres montrent à quel point c’est un phénomène courant et inquiétant qui prend de l’ampleur et le plus effarant c’est que c’est pas prêt de s’arrêter. C'est pourquoi les gouvernements et les organisations internationales travaillent à améliorer l'accès à l'éducation, à renforcer les compétences des enseignants et à mettre en place des programmes de soutien pour les élèves qui éprouvent des difficultés parce qu’on se le dise, l'échec scolaire peut avoir des conséquences graves sur la vie des enfants, notamment en termes d'opportunités professionnelles et de qualité de vie.

Les principales causes de l’échec scolaire

Les causes physiques sont celles qui sont liées au handicap. Il y a aussi les maladies aigues et chroniques qui peuvent éloigner un adolescent des bancs de l’école pendant de longues periodes le rendant susceptible de connaitre un échec scolaire.

Il y a les causes sociales comme l’obligation faites à tous les élèves de suivre le même rythme de travail comme s’il s’agissait d’un groupe homogène, les insuffisances de formations du personnel enseignant, le manque de ressources : dans certaines régions ou quartiers, les écoles peuvent manquer de ressources pour offrir un enseignement de qualité, ce qui peut nuire à la réussite scolaire des élèves.

Je ne parlerai ici que des causes personnelles, environnemntales et psychologiques.

Les causes personnelles comme le manque de motivation où un élève n'est pas intéressé par les matières enseignées ou s'il ne voit pas l'utilité de ce qu'il apprend, il peut être moins enclin à s'investir dans ses études.

Les causes psychologiques comme les difficultés d'apprentissage de  certains élèves qui ont des troubles de l'apprentissage ou du langage qui peuvent les empêcher de suivre le rythme de la classe ou de comprendre certaines notions. Mais encore, les troubles du comportement qui peuvent affecter leur capacité à se concentrer en classe ou à travailler en groupe.

Les causes environnementales, dont les problèmes familiaux tels que des conflits, des séparations ou des difficultés financières peuvent avoir un impact sur la réussite scolaire de l'élève. A côté de cela, les différences culturelles : les élèves issus de milieux culturels différents peuvent rencontrer des difficultés pour s'adapter à un environnement scolaire qui leur est étranger.

Il faut souligner que ces facteurs ne sont pas exclusifs les uns des autres et qu'ils peuvent se combiner pour créer des situations complexes qui nuisent à la réussite scolaire des élèves. Il est donc important pour les parents, les éducateurs et les décideurs politiques de prendre en compte ces différents facteurs afin de mettre en place des solutions adaptées.

Que peuvent faire les parents pour combattre et prévenir l'echec scolaire

Si ce n’est pas mon premier article que tu lis, je suis certaine que tu vois pourquoi je ne mets pas l’accent sur les solutions que peuvent apportées les décideurs poliques et le personnel enseignant tout simplement parce que mon blog est dédié aux parents. De ce fait, je te parle des différentes actions et astuces que tu peux utiliser toi en tant que parent pour lutter contre l’échec scolaire et même le prévenir.

Tu peux créer un environnement propice à la créativité: Tu peux monterr à ton enfant que tu valorises l'éducation en encourageant leur curiosité et en lui fournissant des ressources pour apprendre, comme des livres, des jeux éducatifs ou des activités de loisirs créatifs.

Tu dois établir une routine d'étude: Il est important de définir une routine pour les devoirs et l'étude. Tu peux aider ton enfant à établir un horaire d'étude régulier, en lui donnant un temps dédié chaque jour pour travailler sur les devoirs et les projets scolaires.

Tu dois encourager la communication: Il faut t’efforcer à encourager la communication avec tes enfants en les écoutant et en répondant à leurs questions. Cela peut aider à identifier les problèmes éventuels dans l'apprentissage et les traiter rapidement.

Soutiens autant que tu peux l'apprentissage à la maison: Tu dois soutenir l'apprentissage de ton enfant en travaillant ensemble à la maison. Cela peut inclure la révision des concepts clés, la résolution de problèmes ensemble, ou la réalisation d'activités pratiques qui aident à renforcer les compétences.

Encourage une alimentation saine et un sommeil adéquat: Je ne le répèterai jamais assez, il faut encourager l’adolescent à maintenir un bon rythme de sommeil. Une alimentation saine et un sommeil suffisant sont essentiels pour le développement et le fonctionnement optimal du cerveau. Les parents peuvent aider en fournissant des repas équilibrés et en établissant un horaire de sommeil régulier.

Encourage la participation à des activités extrascolaires: Les activités extrascolaires telles que le sport, la musique ou le théâtre peuvent aider les enfants à développer des compétences importantes telles que la confiance en soi, la résilience et la capacité à travailler en équipe. Cela peut avoir un effet positif sur leur réussite scolaire en leur donnant une perspective plus large et en améliorant leur motivation, voilà pourqoui, il s’avère utile d’encourager ton adolescent à prendre part à ces activités.

En plus de ces actions là, des indices comme des notes insuffisantes lors des contrôles, des absences fréquentes ou injustifiées, des changements de comportement, doivent être questionnés afin de déceler rapidement tous signes pouvant mener à un échec scolaire. De plus, il est fondamental pour toi de travailler avec l'école et les enseignants pour identifier les problèmes éventuels et d’y remédier dans les plus courts délais.

Des méthodes et d’apprentissage pour endiguer la menace

Maintenant que nous avons identifié l’ennemi, ses causes et poser des astuces pour la combattre, maintenant, je te propose des techniques et des méthodes que tu peux utiliser pour améliorer les capacités d’apprentissage de ton ado

La méthode Pomodoro est une technique de gestion du temps qui consiste à diviser son temps en périodes de travail et de pause pour améliorer la productivité. Elle a été développée par Francesco Cirillo dans les années 1980 et est devenue populaire auprès des étudiants et des professionnels.

La méthode Pomodoro implique de travailler pendant 25 minutes, suivis de 5 minutes de pause, puis de répéter cette séquence quatre fois avant de prendre une pause plus longue de 15 à 30 minutes. Pendant chaque période de 25 minutes, ton enfant va se concentrer sur une seule tâche ou projet et ainsi éviter toute distraction.

Cette méthode peut aider contre l'échec scolaire en améliorant la concentration et la gestion du temps. En divisant le temps en courtes périodes de travail ton enfant peut arriver à mieux gérer son temps et son énergie, en évitant de s'épuiser en essayant de travailler trop longuement. De plus, la méthode Pomodoro peut aider à réduire le stress et l'anxiété en rendant les tâches plus gérables et en évitant la procrastination. En mettant son attention sur une seule tâche à la fois, il évitera de se sentir submerger par la quantité de travail à faire. Enfin, cette méthode peut aider à améliorer sa productivité et sa motivation à continuer à travailler sur ses projets et ses devoirs.

La méthode Cornell est une technique de prise de notes utilisée par les étudiants pour enregistrer les informations présentées dans les cours, les conférences, les lectures et autres formes de contenu éducatif. Cette méthode a été développée par Walter Pauk, un professeur d'éducation à l'Université Cornell, dans les années 1940.

La méthode Cornell est utilisée pour améliorer les résultats scolaires. Elle est basée sur une page divisée en trois sections: une section pour les notes principales, une section pour les questions ou les réflexions sur les notes, et une section pour un résumé final. Après le cours ou la lecture, les étudiants écrivent des questions ou des réflexions sur les notes dans la section réservée, en utilisant des questions qui aident à résumer les informations clés et à se rappeler des détails importants. Enfin, les étudiants écrivent un résumé de leurs notes dans la dernière section, en utilisant des phrases clés et des concepts importants pour récapituler les informations importantes et faciliter la mémorisation.

La méthode Cornell peut aider à lutter contre l'échec scolaire car elle pousse ton adolescent à prendre des notes de manière plus efficace et à mieux comprendre les informations présentées dans les cours, les conférences et autres contenus éducatifs. Elle peut également lui permettre d’organiser ses notes, en les divisant par section, ce qui les rendra plus comprehensible et peut également faciliter la memorization.

La méthode Feynman est une technique d'apprentissage qui a été popularisée par le célèbre physicien Richard Feynman. Elle implique de prendre une idée complexe et de la simplifier pour la comprendre plus facilement.

Voici en quoi consiste la méthode. On choisit un concept ou une idée qu'on veut comprendre. Écrit le concept ou l'idée sur une feuille de papier. Explique le concept ou l'idée à voix haute comme si on voulait l'enseigner à quelqu'un d'autre. On peut utiliser des exemples concrets et simples pour aider à expliquer le concept. Ensuite, il s'agit d'identifier les parties du concept quui ne sont pas parfaitement maitrisées qu'on ne peut pas expliquer à quelqu'un d'autre clairement. A ce moment, il faut rechercher des informations supplémentaires pour mieux comprendre ces parties. On répète le processus jusqu'à ce que tous les concepts soient bien compris et qu'on peut en parler facilement et de manière concise,

La méthode Feynman peut aider à combattre l'échec scolaire en aidant les élèves à mieux comprendre les concepts et les idées difficiles. En simplifiant les idées complexes, ton adolescent peut mieux comprendre et retenir l'information. En enseignant à voix haute, il peut arriver à percevoir comment la notion étudiée peut s'appliquer au monde réel et comment les utiliser dans ses travaux scolaires.

En outre, la méthode Feynman encourage ton ado à poser des questions et à rechercher des réponses, ce qui peut aider à améliorer sa curiosité intellectuelle et sa motivation. Enfin, la méthode Feynman peut l'aider s à surmonter les obstacles en lui apprenant à simplifier les problèmes et à trouver des solutions claires et efficaces.

Des techniques de memorisation en complément

Voici 5 techniques de mémorisation que tu peux utiliser pour aider ton enfant s’il est en situation d’échec scolaire.

  • La répétition: la répétition est une technique simple mais efficace de mémorisation. Les parents peuvent encourager leurs enfants à répéter l'information qu'ils veulent mémoriser plusieurs fois pour renforcer leur capacité à se souvenir de cette information.
  • L'association d'images: associer une image mentale à l'information peut aider à améliorer la mémorisation. Les parents peuvent encourager leurs enfants à créer des images mentales pour chaque pièce d'information qu'ils veulent retenir.
  • La mise en contexte: placer l'information dans un contexte familier peut aider à la mémoriser plus facilement. Les parents peuvent aider leurs enfants à comprendre comment l'information qu'ils veulent mémoriser s'applique à leur vie quotidienne ou à d'autres sujets qu'ils connaissent bien.
  • Les cartes mémoire: les cartes mémoire sont une méthode populaire de mémorisation dans laquelle les informations sont écrites sur une carte, avec la réponse au dos. Les parents peuvent aider leurs enfants à créer des cartes mémoire pour mémoriser des définitions, des formules mathématiques, ou des dates historiques.
  • La mnémotechnie: est une technique de mémorisation qui utilise des images mentales, des associations d'idées et des astuces pour aider à mémoriser des informations de manière plus efficace. La mnémotechnie peut aider à combattre l'échec scolaire en aidant les élèves à mémoriser plus facilement des informations clés nécessaires à la réussite dans diverses matières.
  • La méthode des lieux: la méthode des lieux consiste à associer chaque élément à mémoriser à un lieu spécifique dans un parcours imaginé. En visualisant chaque élément dans un endroit précis, l'élève peut se souvenir plus facilement de chaque information.
  • Les histoires: raconter une histoire qui relie les informations à mémoriser peut aider à les retenir plus facilement. Les élèves peuvent créer des histoires pour aider à mémoriser des événements historiques ou des concepts scientifiques.

Tu conviendras avec moi que chaque enfant est différent et unique. De ce fait, une méthode qui convient à un adolescent ne sera pas forcément efficace pour un autre. Tu peux être amené à essayer diffrentes méthodes ou techniques avant de trouver celle qui correnspond le mieux à ton adolescent. Dans certains cas, tu peux même les combiner pour trouver la meilleure solution possible pour accompagner ton enfant.

L’échec scolaire est il une fatalité? La réponse est non! Même s’il s’agit d’une question sensible qui représente une vraie préoccupation tant pour les politiques que pour les familles, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un phénomène qui peut être géré déjà à la base, c’est à dire au niveau familial.

Dans cet article, nous avons parlé de l’échec scolaire et de la manière don’t il affecte les familles. En dépit des statistiques qui font peur, les consequences telles le décrochage représentent un vrai problème de société puisque l’échec scolaire conduit à une déperdition au niveau professionnel. Même s’il touche beaucoup plus les pays en voie de développement, il reste une préoccupation majeure dans des pays industrialisés d’europe ou d’amérique du nord comme nous l’avons vu.

Dans cet article, je t’ai également présenté 3 méthodes d’apprentissage et 5 techniques de mémorisation que tu peux utiliser pour combattre l’echec scolaire et accompagner ton adolescent vers une meilleure vesion de lui même.

Pour aller plus loin, tu peux consulter les rapports de l'UNESCO via ce lien. https://unesdoc.unesco.org/

Tu peux par ailleurs consulter la page web du Ministère de l'éducation nationale français https://www.education.gouv.fr/

Kathleen R Barbara
Biograhie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 comments on “Echec scolaire, une fatalité? Comment les parents peuvent aider leur adolescent à le surmonter grâce à des techniques et méthodes éprouvées.”

  1. Bonjour et merci pour cet article,
    c’est alarmant ce pourcentage de jeune en difficulté,
    pourtant les politiques ont des exemples à suivre chez nos amis européens (pays nordiques, l’Allemagne et la Pologne).
    Merci pour les informations partagées, je ne connaissais ni la méthode de Feynman ni celle de Cornell

  2. C’est vraiment navrant que le taux d’échec scolaire soit aussi important.L’éducation scolaire en France est vraiment à refaire, nos politiques pourraient regarder et s’inspirer des pays voisins, il y a de quoi faire, pays nordiques, l’Allemagne ou la Pologne.
    Je ne connaissais ni la méthode Cornell ni Feynman, merci pour ces informations.

  3. Bonjour et merci pour ces techniques ! Chez nous, le problème c'est la motivation. C'est extrêmement difficile à travailler. Je retiens aussi que la voie choisie est importante. On privilégie beaucoup la voie scientifique générale, mais il existe une multitude de formations qui sont très intéressante, et pas assez mise en valeur. Et pourtant, nos enfants sont tous différents, avec des besoins et des objectifs différents.

  4. Mes enfants sont bien trop petits pour mettre tout ça en place mais je garde la méthode promodoro pour moi! Cela va m'être utile pour le travail et être plus efficace!

    1. Merci Caroline

      Sans souci, elle est très efficace, mais pour moi, elle ne donne pas énormément de résultats. J'utilise de préférence une combinaison de méthodes dont le GTD que j'ai expliqué dans l'article sur la Gestion du temps pour les parents.

      Mais ne t'en fais pas, ils grandissent tellement vite tu verras dans peu de temps tu vas devoir y penser.

      Mais c'est toujours un plaisir de te lire.

  5. Salut la gagne.

    Merci Madame Barbara pour ce nouvel article qui vient renforcer mes capacités quant à mon rôle de parents pour mes ados.

    Personnellement, en tant que parent soucieux de la réussite personnelle et professionnelle de mes enfants, je me posais toujours la question sur la meilleure approche à adopter pour prévenir l'échec scolaire dans ma famille et dans mon entourage.
    Encore merci de nous avoir aidé à le démystifier à travers cet article.

    Tiens ferme!

    1. Merci Lebo Nègre de ton commentaire!

      C'est toujours un plaisir d'apporter de la valeur à mes lecteurs. Je suis contente que cet article puisse t'être utile en tant que parent.

      Heureuse d'avoir pu contribué à démystifier le phénomène de l'échec scolaire qui peut en effet être prévenu, combattu et endigué.

      Au plaisir de lire à nouveau ton commentaire sur nos prochains articles. Merci

      Je tiendrai ferme!

  6. Bravo pour cet article très fouillé et documenté. L'investissement des parents dans les études de leurs enfants semble en effet tomber sous le sens, et pourtant... A bientôt.

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire et ton appréciation.

      En effet, les parents ont un rôle prépondérant à jouer dans la croissance, le développement et la réussite de leur adolescent. Ils sont les pilliers de l'épanuoissement de leur enfant.

      L'objectif étant de mettre l'accent sur ce rôle et comment ils peuvent le jouer de la meilleure des manières. Mais je suis certaine qu'avec les bons outils et les bons accompagnements les parents s'en sortiront haut la main.

  7. Tres bon article! Recherches précises et idées bien agencées!
    Parents: Faites preuve de patience et d'amour continu, sans comparer. Encouragez, recompensez vos enfants. Ne baissez pas les bras, ils vous seront reconnaissants.

    1. Merci Kathuiska

      Très belle manière de résumer. Les parents doivent faire preuve d'amour continu et surtout ils doivent être les premiers supporteurs de leurs enfants.

      Encore merci de ton appréciation. Au plaisir de lire à nouveau ton commentaire sur mes prochains articles.

Publications recentes
Transforme ta passion en profession: un guide ultime
7 stratégies incontournables pour aider un ado indécis
L'Astuce Magique pour tirer partie des métiers de demain
woman sitting on floor and leaning on couch using laptop
Comment aider ton ado qui s'oriente à tenir ses résolutions ?
1 2 3 14
Deviens un parent bienveillant pour réussir l'Orientation professionnelle de ton ado en l'aidant à révéler son potentiel pour être complètement heureux et épanoui
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram