Deviens un parent bienveillant pour réussir l’Orientation professionnelle de ton ado
en l’aidant à révéler son potentiel pour être complètement heureux et épanoui

L’estime de soi, une clé indispensable pour réussir son orientation professionnelle: 5 stratégies pour la booster chez ton adolescent

Spread the love

Trouver sa place dans un monde où l’on n’y connait pas vraiment grand chose, découvrir sa propre identité, gérer le stress et l’anxiété liés à l’âge et à la maturité tout en étant confronté au fait de faire des choix qui vont l’engagé pour toute une vie, voilà en clair les principaux défis auxquels sont confronté un adolescent qui cherche sa voie.

Je suis en train de l’expérimenter avec mon adolescente que c’est pour cela que le sujet me concerne particulièrement, mais surtout quand on regarde le nombre d’adolescents qui se perdent et se noient par rapport à un faible estime de soi qui leur cause bien des désagréments.

L’orientation professionnelle est un processus crucial pour les jeunes et pour les aider à bien passer cette étape, une bonne estime de d’eux mêmes  peut jouer un rôle prépondérant dans leur Développement et les placer dans des conditions optimales pour faire des choix.

Dans cet article, nous allons explorer le rôle de l’estime de soi dans l’orientation des adolescents et comment les parents peuvent aider à la renforcer par le bias de 5 clés pour renforcer cette estime de soi.

Quid de l’estime de soi

L’estime de soi est, en psychologie, un terme désignant le jugement ou l’évaluation qu’une personne a de sa propre valeur. Selon certains psychologues, cette notion est à distinguer de la « confiance en soi » qui, bien que liée, est en rapport avec des capacités plus qu’avec des valeurs. Je vous ferai un bref comparatif des deux termes: estime de soi et confiance en soi.

Pour Rosenberg l’estime de soi comme un indicateur d’acceptation, de tolérance et de satisfaction personnelle à l’égard de soi. Selon William James (1890): l’estime de soi est le résultat d’une comparaison entre les caractéristiques perçues du soi actuel et une valeur de référence interne: le soi idéal, c’est le rapport entre les résultats que l’on obtient et ceux qu’on pense pouvoir obtenir.

L’estime de soi constitue une boussole pour un adolescent car elle lui permet de faire l’évaluation continue de sa valeur et de la manière dont il se perçoit en tant que personne. Elle représente combien je me considère VALABLE. Elle se développe en étant fidèle à soi-même, en se respectant dans ses besoins, émotions, limites, valeurs.

Crédit photo Pixels

Estime de soi versus Confiance en Soi

L’estime de soi est la perception de sa propre valeur en tant qu’être humain, tandis que la confiance en soi est la croyance en ses propres compétences et capacités. J’en parle longuement dans cet article LIEN

Si le premier concept est une perception de soi qu’on est digne et valable, le deuxième est sa capacité à se sentir compétent et capable de réussir. Le premier se concentre sur la valeur personnelle, le second se concentre sur les compétences et les capacités.

Si le premier peut être influencé par les messages reçus de la famille, les amis et les medias, peut être affecté par les problèmes de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété le second quant à lui peut être influencé par les expériences de réussite ou d’échec et peut être affecté par les problèmes de santé mentale tels que la timidité et la phobie sociale.

Les causes d’un manque d’estime de soi chez les jeunes

Le manque d’estime de soi peut avoir des causes variées et complexes. Il peut s’agir du résultat d’une combinaison de facteurs biologiques, psychologiques, sociaux et environnementaux. Voici quelques causes possibles.

  • Les expériences douloureuses ou traumatisantes dans l’enfance, telles que l’intimidation, l’abus, la négligence, ou un environnement familial instable ou peu aimant.
  • Les comparaisons sociales et la pression des pairs. Les adolescents peuvent se sentir jugés et critiqués par leurs pairs, ce qui peut diminuer leur estime de soi.
  • Les échecs et les déceptions. Les adolescents qui ont connu des échecs ou des déceptions peuvent avoir tendance à se dévaloriser et à douter de leurs capacités.
  • Les troubles mentaux tels que la dépression, l’anxiété, le trouble de stress post-traumatique, le trouble de la personnalité limite, peuvent affecter l’estime de soi de l’adolescent. Les problèmes de santé physique ou les maladies chroniques qui affectent l’apparence physique de l’adolescent.

Il est important de comprendre que chaque adolescent est unique et que les causes de son manque d’estime de soi peuvent varier en fonction de son histoire personnelle et de son environnement social. Etre à l’écoute de l’adolescent et l’aider à identifier les facteurs qui influencent son estime de soi, pour lui apporter le soutien et les ressources dont il a besoin pour se sentir valorisé et confiant.

Crédit photo Piexels

Les différents niveaux d’estime de soi chez l’adolescent.

Il existe différents niveaux d’estime de soi chez les jeunes, qui peuvent être répartis en plusieurs catégories.

  • L’estime de soi basée sur l’apparence physique: Les jeunes peuvent avoir une estime de soi basée sur leur apparence physique, ce qui peut les amener à se comparer constamment aux autres et à se sentir insatisfaits de leur apparence.
  • L’estime de soi basée sur les réalisations: Les jeunes peuvent également avoir une estime de soi basée sur leurs réalisations, telles que leurs résultats scolaires, leurs compétences sportives ou artistiques, ou leur succès social. Cela peut les amener à se sentir inadéquats ou à se sentir valorisés uniquement en fonction de leurs performances.
  • L’estime de soi basée sur les relations: Certains jeunes peuvent avoir une estime de soi basée sur leurs relations avec les autres, tels que les amis ou la famille. Cela peut les amener à se sentir dépendants des autres pour leur estime de soi ou à avoir peur de perdre leur estime de soi si leurs relations se détériorent.
  • L’estime de soi basée sur les valeurs: Certains jeunes peuvent avoir une estime de soi basée sur leurs valeurs personnelles et leur intégrité morale. Cela peut les amener à se sentir bien dans leur peau en suivant leurs convictions personnelles, même si cela signifie être différent des autres.
Crédit photo Pexels

Les signes d’un manque d’estime de soi chez ton ado.

Les bases de l’estime de soi étant posée, il faut maintenant avoir les pistes pour pouvoir identifier chez son adolescent les signes qui montrent qu’il a une très faible estime de lui même. Cette liste te propose des pistes pour pouvoir identifier rapidement et apporter des solutions.

  • L’isolement: Un ado qui souffre d’un manque d’estime a tendance à s’isoler, à évoluer en dehors des groupes d’ados de son âge.
  • Impossibilité à dire non: Un adolescent qui éprouve constamment de la culpabilité à chaque fois qu’il est dans une position pour imposer un refus.
  • Peur des défis: Une faible estime soi peut rendre un adolescent peureux. Il a peur de prendre des risques et de se mettre aux défis ou d’essayer des choses nouvelles par peur de ne pas être à la hauteur, ou du jugement des autres Il craint les critiques et ne veut surtout pas décevoir ses pairs.
  • Se déprécier: Les enfants qui manquent d’estime de soi ont tendance à s’auto saboteur, ou se dénigrer. Ils peuvent même aller à se dévaloriser et ne pas apprécier leurs efforts à leur juste valeur. Ils peuvent se considerer nuls ou pas assez forts ou compétents pour réaliser certaines missions.
  • Une grande influençabilité: Ils ont tendance à suivre les autres et de ne pas imposer assez leurs points de vue ou leurs opinions. Ces enfants suivent ont une grande proportion à s’effacer et à suivre la foule dans leur choix et leur prise de position.
  • Difficulté à accepter les compliments: Un ado en manque d’estime peut avoir du mal à accepter les compliments et les éloges, même s’il sait qu’il en est digne.
  • Sensibilité excessive aux critiques: Même les critiques ou remarques les plus légères ont tendance à les déranger. Ils considèrent les commentaires négatifs comme une preuve de leur incapacité au lieu de les considerer comme des opportunités de s’améliorer.
  • Évitement des interactions sociales: Les enfants qui manquent d’estime de soi peuvent éviter les interactions sociales, car ils ont peur de ne pas être aimés ou acceptés par les autres.
Crédit photo Pexels

Les conséquences d’une faible estime de soi chez un adolescent qui cherche son orientation

  • Difficultés à choisir une carrière: Un faible estime de soi peut rendre difficile pour un jeune de se projeter dans l’avenir et de prendre des décisions importantes, telles que choisir une carrière. Ils peuvent avoir peur de ne pas réussir ou de ne pas être à la hauteur des attentes, ce qui peut les amener à éviter de prendre des risques.
  • Baisse de motivation et de persévérance: Les jeunes qui ont une faible estime de soi peuvent manquer de confiance en leurs capacités et avoir du mal à se motiver pour poursuivre leurs objectifs. Ils peuvent également être plus susceptibles d’abandonner rapidement lorsqu’ils sont confrontés à des obstacles ou des difficultés.
  • Difficultés à interagir avec les autres: Les jeunes qui ont une faible estime de soi peuvent avoir du mal à interagir avec leurs pairs, leurs enseignants ou les professionnels de l’orientation. Ils peuvent être timides, réticents à poser des questions ou à demander de l’aide, ou se sentir mal à l’aise dans les situations sociales.
  • Risques de stress et d’anxiété: Les jeunes qui ont une faible estime de soi peuvent être plus sensibles au stress et à l’anxiété liés à l’orientation professionnelle ou universitaire. Ils peuvent se sentir submergés par les choix à faire, le rythme des études ou les attentes des autres.

Les enjeux du manque d’estime sur le processus d’orientation professionnelle d’un adolescent sont énormes et ont de graves conséquences. Il s’avère donc primordial pour les parents de travailler de concert avec leur adolescent à la renforcer pour leur permettre de s’épanouir dans tous les aspects de leur vie et de les placer dans des conditions optimales pour réussir leur orientation. Voici 5 clés sur lesquels tu peux mettre l’accent pour la booster chez ton adolescent.

Clés pour favoriser une meilleure estime de soi chez ton adolescent

1- Encourager l’expression des émotions: Pour mieux accompagner ton adolescent, tu dois lui créer les conditions pour exprimer ses émtions même ses émotions négatives. L’encourager à exprimer ses sentiments et lui prêter la plus grande attention peut lui permettre de reprendre confiance en lui et créer un sentiment de sécurité qui va augmenter son estime de lui.  Cela favorisera par ailleurs l’acceptation de soi qui est un élément de l’estime de soi.

Comment y parvenir? Tu peux créer une atmosphere d’échange ou l’enfant sait qu‘il ne sera ni jugé ni pointé du doigt pour les choses qu’il ne maitrise pas ou qu’il a du mal à réussir. Tu peux également lui fournir un soutien émotionnel et tu dois autant que possible l’encourager à demander de l’aide pour combler ses lacunes et travailler sur ses points faibles tout en trouvant un terrain de jeu idéal pour renforcer ses points forts.

2- Encourager l’autonomie: Encourage ton enfant à prendre des décisions et à faire des choix par lui-même, cela l’aidera à se sentir plus confiant et autonome.

Comment y arriver? Le responsabiliser autant que possible dans ses choix. Lui laisser la place pour s’exprimer et poser des actions même petites peut favoriser son autonomie. Par exemple, l’impliquer dans le nettoyage de la maison, gérer son propre budget c’est à dire son argent de poche ou l’argent pour son shopping et autres. Lui laisser le droit de préparer ses repas, son lunch par exemple ou ses plats s’il fait un régime special.

Crédit photo Pexels

3- Valoriser les réussites et les efforts : Apprends à le féliciter pour ses réussites et ses efforts, même s’ils ne sont pas couronnés de succès. Aide tonenfant à développer un sentiment de fierté pour renforcer son niveau d’estime de soi. Encourage l’activité physique, car la pratique régulière d’une activité physique peut aider à renforcer la confiance en soi et l’estime de soi, en plus des nombreux bienfaits physiques pour la santé.

Comment y arriver? Favorise les activités qui lui plaisent, ou ceux qui le passionnent. Cela lui permettra de se sentir valorisé et d’améliorer ses compétences. Il mettra l’accent un peu plus sur ses compétences et ses points forts et cela lui permettra d’arrêter les comparaisons avec les autres. Cela aidera son enfant à se concentrer sur ses propres réalisations et à développer une estime de soi positive. Le fait d’identifier ses forces et à être objectif par rapport à ses faiblesses va l’aider à identifier ses forces personnelles va augmenter son niveau d’estime de soi. Cela permettra de fixer des objectifs réalistes et réalisables et de se donner les moyens de les réaliser.

Crédit photo Pexels

4- Encourager la résilience: Aider un adolescent à comprendre que l’échec fait partie de la vie, et encourage le à voir les échecs comme des opportunités d’apprentissage et de croissance plutôt que comme des raisons de se décourager. Relativiser ses échecs suggère que ton ado peut continuer à persévérer dans ses entreprises et il ne se sentira pas incapable de réaliser de belles choses dans sa vie.

Comment y arriver? Montre à ton adolescent comment apprendre et grandir grâce à ses erreurs grâce à la théorie de la croissance.Celle-ci suggère que les individus peuvent développer leurs compétences et leurs capacités en se concentrant sur le processus plutôt que sur le résultat final. En encourageant ton adolescent à se concentrer sur ses efforts plutôt que sur ses résultats, il aura davantage de chance à accepter l’échec comme une partie normale de son parcours de développement et de croissance. Cela l’aidera à mieux grandir et à naviguer avec confiance dans son processus d’orientation.

5-La gratitude peut aider à développer l’estime de soi: En se concentrant sur les aspects positifs de sa vie, en ayant une vision plus positive de ses talents et de ses compétences il pourra mieux faire face aux imprévus et situations qui peuvent mettre à mal son estime. La gratitude peut l’encourager à être plus ouvert à l’exploration de différentes carrières et à être plus confiant dans sa capacité à réussir. La gratitude peut l’aider à clarifier ses priorités pour mieux réfléchir à  ce qui est important dans sa vie pour mieux comprendre ses valeurs et ses priorités.

Comment y arriver? Voici des façons pratiques d’aider ton adolescent à pratiquer la gratitude. L’encourager à la meditation consciente, lui permettre de s’inspirer d’histoires positives. L’aider à accomplir des gestes de gentillesse et à poser chaque jour de bonnes actions peut l’aider à pratiquer la gratitude. Tenir un journal quotidien dans lequel il va noter ces victoires et réussite de manière à s’auto évaluer et se rendre compte des bonnes choses dans sa vie peut booster son estime.  Il doit y noter également ces échecs et noter ce qu’il n’a pas bien fait et ce qu’il peut faire différemment la prochaine fois que cette situation se reproduira, ce qui lui permettra d’avoir un regard juste et plus équilibré sur sa situation pour mieux apprécier ses faiblesses et accroître son estime de lui même.

Ainsi, je pense que cet article te donnera des pistes de réflexion pour comprendre les signes du manque d’estime de soi chez ton enfant. Mais aussi, il te permettra de trouver des clés pour accompagner ton adolescent parce que l’estime de soi représente un atout majeur dans la construction de son identité et de son projet professionnel.

Crédit photo Pexels

L’estime de soi est donc une composante essentielle du développement personnel et social de l’adolescent. Elle englobe la façon dont il se perçoit, se juge, se valorise, se respecte et se projette dans l’avenir. Une estime de soi positive et stable favorise l’épanouissement de l’individu, sa résilience face aux difficultés et sa capacité à interagir de manière satisfaisante avec son environnement. A l’opposé, une estime de soi faible, instable peut conduire à la depression, au rejet, à l’évitement social et une forte tendance à se laisser influencer.

Sachant l’importance que joue une estime de soi forte dans la vie d’un jeune qui s’oriente, les parents ont la lourde tâche d’être vigilents par rapport aux moindres signes chez leur adolescent pour pouvoir, anticiper, comprendre et travailler en collaboration avec son enfant pour favoriser l’estime de soi chez son adolescent.

En conclusion, pour booster l’estime de soi chez les adolescents, il est important de prendre en compte leurs besoins et aspirations. Les cinq techniques proposées pour aider à booster l’estime de soi sont des pistes intéressantes qui peuvent être adaptées en fonction de l’âge, de la personnalité, des centres d’intérêt et des préférences de chaque adolescent. Mais en utilisant les 5 clés mentionnées dans l’article, tu peux arriver à fournir un soutien indéfectible à ton adolescent en étant patient et bienveillant pour lui permettre d’y faire face et se mettre dans une dynamique de progression pour réussir son orientation professionnelle qui est une période stressante de sa vie.

Références bibliographiques

Harter, S. (1990). Causes and consequences of low self-esteem in children and adolescents. In R. J. Sternberg & J. Kolligian (Eds.), Competence considered (pp. 136-170). New Haven, CT: Yale University Press.

Kernis, M. H. (2003). Toward a conceptualization of optimal self-esteem. Psychological Inquiry, 14(1), 1-26.

Baumeister, R. F., Campbell, J. D., Krueger, J. I., & Vohs, K. D. (2003). Does high self-esteem cause better performance, interpersonal success, happiness, or healthier lifestyles? Psychological Science in the Public Interest, 4(1), 1-44.

Neff, K. D. (2003). Self-compassion: An alternative conceptualization of a healthy attitude toward oneself. Self and Identity, 2(2), 85-101.

Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Character strengths and virtues: A handbook and classification. Oxford University Press.

Locke, E. A., & Latham, G. P. (2002). Building a practically useful theory of goal setting and task motivation: A 35-year odyssey. American Psychologist, 57(9), 705-717.

Hayes, S. C., Strosahl, K. D., & Wilson, K. G. (2012). Acceptance and commitment therapy: The process and practice of mindful change. Guilford Press.

Baumeister, R. F., & Leary, M. R. (1995). The need to belong: Desire for interpersonal attachments as a fundamental human motivation. Psychological Bulletin, 117(3), 497-529.

6 Commentaires

  1. Valerie Sauvage

    Excellent guide pour les parents ! Je le garde de côté pour une amie à qui j’en parlerais sans hésiter 👍

    Réponse
    • Kathleen R Barbara

      Merci Valérie!

      En effet, ça peut aider les parents à mieux accompagner leur adolescent. Et c’était le but de cet article.

      Et merci déjà d’en parler autour de vous, pourvu que cela peut rendre service à quelques familles ce serait tellement bien.

      Réponse
  2. TELFORT Serge-David S.

    C’est un bon article qui met en exergue, entre autres, le rôle des parents dans le processus de co-construction de l’estime de soi chez l’enfant.

    Réponse
    • Kathleen R Barbara

      Parfaitement M. Telfort, les stratégies proposées sont toutes désignées pour aider les adolescents à avoir l’estime et mieux construire leur projet professionnel.

      Encore merci et au plaisir de lire à nouveau vos commentaires

      Réponse
  3. Caroline

    Encore un article très complet pour mieux comprendre son ado et surtout des pistes pour l’aider à mieux l’accompagner Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *